30/12/2013

Noel


.
tranches d'horizon
gris de peyne
sur bleu de prusse

déchaînée
seule - la lumière flotte
sur la mer

entre deux mers
une lumière flotte
c'est Noël

Veille de Noel

.

dégustation
le laisser sourire
avant de le boire
---

veille de Noël
baptisé
Danse avec le vent

28/12/2013

Nous sommes tous passants et pèlerins

Vous qui passez par ici, en ce temps où nous fêtons la lumière et bientôt la nouvelle année, au-delà de toute croyance, je vous partage cette méditation autour du feu écrite à l'automne 1956 par un philosophe et poète.

Je vous souhaite un heureux passage dans la nouvelle année.


____

Nous sommes tous passants et pèlerins.

Allumons donc un feu au carrefour, à l’adresse de l’Éternel.
Fermons le cercle et faisons un temple dans le vent,
Faisons de ce lieu quelconque un temple,
Car le temps est venu d’adorer en esprit et en vérité,
De rendre grâce en tous lieux et en tous temps.
 
Mettons un terme au temps,
un centre aux ténèbres extérieures,
et rendons-nous présents au présent.
Ce présent que nous avons en vain poursuivi dans nos journées,
Car il était loin de nous au moment où il était.
Le voici devant nos yeux et dans nos cœurs, le présent.
Le feu, c’est le présent qui brûle et brille,
c’est le présent qui prie,
Le feu est le sacrifice de ce qui brûle,
La chaleur de vie et la joie des yeux.
Il est la mort des choses mortes et leur retour à la lumière.
 
Feu de joie ! Souffrance et joie l’une dans l’autre.
...
Le feu est la vie et la mort l’une dans l’autre,
l’apparence qui se consume et la substance qui paraît.
Chantons gloire dans la langue du feu, évidente et claire à tous les hommes.
 
Et vous, gens qui passez sur la route des Quatre-Vents,
Entrez dans la ronde et donnez-nous la main.
Souffle sur nous, Seigneur, pour que notre prière monte en flamme,
Pour que notre cœur de bois mort et d’épines et son bref et vacillant éclat de vie
Servent à nourrir un peu ta gloire.

Lanza del Vasto

Paysage

.

un pin parasol
à la poursuite du vent
et une crèche

24/11/2013

Horizon d'émeraude

.

 
au delà des vignes
un horizon d'émeraude
et pourtant

le chemin de l'étang
seul le vent l'emprunte
 
.

20/10/2013

Ronsard et les roses - Guillevic

.


Que serait Ronsard 
Sans les roses ?

Mais que seraient les roses
Sans Ronsard ?

Seraient-elles
Ce qu'elles sont
Maintenant pour nous ?

Probablement
Elles provoqueraient moins.

S'il n'y avait pas eu Ronsard,
Autres seraient nos douleurs,

Nous dirions moins bien
La joie.


Guillevic - 02/02/1996*



.

* Extrait de :
Guillevic -  Accorder - - poèmes 1933-1996 - Editions Gallimard, 2013
Edition établie et postfacée par Lucie Albertini-Guillevic

04/08/2013

Ombre végétale

.

Un pt'it haiku ...
.

Ombres chinoises
les sporanges livrent
leurs secrets

Marcel Peltier


.

chercheur d'ombre
ou de champignon
errance

Mido

.

30/07/2013

Vacance

.

vacance
cigale et lavande
en tête

Mido

.

tête en l'air
nous sommes partis
provençailles

Marcel Peltier

.

29/07/2013

Un peu de fraîcheur !

.


.

miroir
le monde parallèle
après l'orage

Marcel Peltier


.


le goutte à goutte
coupe en tranches le nuage..

Dominique Borée
.

09/07/2013

Un p'tit haiku ?

.

Ajouter un p'tit haiku ?

.

robe d'été
les papillons hésitent
à se poser


Marcel Peltier


+

robe à fleurs
deux boutons rose
déjà ouverts 


André Cayrel


 ++

Volant librement
sur la page blanche - le haïku
des papillons


Dominique

+++



de fleur en fleur
 trois papillons prennent la pose
 impression d'été


MiDo
.